Le récif corallien : bientôt la fin ?

 

Il est fort probable qu'en observant l'océan, ou en vous y intéressant de près ou de loin, vous ayez déjà vu ou entendu parlés des coraux.

Ils s'assemblent entre eux et forment ce qu'on appelle : les récifs coralliens

Qu'est-ce que les coraux exactement ? Sont-ils importants ou sont-ils seulement beaux ? 

Sont-ils réellement en danger ? ? Est-ce irrévocable ?

En comprenant exactement ce que sont les coraux et leur fonctionnement, en décrivant leur environnement et l'impact de l'homme sur eux nous répondrons à ces questions. 

 

Le récif corallien : formation d'espèces idéales

coraux

Nous sommes d'accord pour dire que le corail ressemble fortement à une plante, mais figurez-vous que : c'est un animal. Certains trouvent aussi qu'il ressemble à une petite méduse.

Le corail fait parti du type d'animal qu'on appelle les polypes. En s'assemblant les uns sur les autres ils forment les récifs coralliens. Par exemple, la célèbre Grande Barrière en Australie en est un.  

 Mas, qu'est-ce qu'un polype ? 

Le polype est assez petit  (de 1mm à 10 cm), celui-ci a des tentacules, une bouche... qui lui sert aussi d'anus, ainsi qu'un un gros estomac. Il vit plutôt la nuit où il balance ses tentacules dans le courant et où il y attrape ses proies.

Ces polypes vivent en étroite union avec des algues microscopiques : les zooxanthelles. Les zooxanthelles les alimentent en sucres, en oxygène, en acides aminés et en acides gras. Ce sont ces algues qui confèrent aux récifs coralliens leurs sublimes couleurs.

Comprenez que chaque polype est composé de trois couches de tissus :

  • une couche interne 
  • une couche intermédiaire 
  • une couche externe . 

 Autre info sur les polypes : ils disposent d'un squelette externe, cela signifie que le squelette n’est pas à l’intérieur de l’animal, comme nos os, mais visible des tissus du polype car il est situé à l´extérieur. Ce qui est incroyable c'est qu'il est construit par le polype lui-même qui utilise les éléments chimiques (comme le calcium ou l´oxygène) dans l’eau. .

 Les algues avec qui les polypes vivent ( les zooxanthelles) recquierrent de la lumière pour leur photosynthèse, les coraux seront donc surtout présents dans les eaux peu profondes et transparentes. La température optimale à leur vie varie entre 25 et 30 °C. Nous verrons dans une autre partie que si la luminosité et  la température ne sont pas optimales, il y aura des répercutions sur l'aspect des coraux.

En s'assemblant pour former les récifs coralliens, les coraux représentent 25% de la vie marine de notre planète. On estime que les récifs coralliens abritent :

  • plus de 4000 espèces de poissons
  • 700 différents coraux
  • des milliers d'autres plantes

L'importante du récif corallien

Les coraux sont importants pour le monde animal, mais aussi pour nous, l'humanité. Voyons ces quelques chiffres : 

  • Les coraux fournissent des ressources qui sont estimées à 375 milliards de dollars chaque année.
  • Les coraux contribuent à la vie de 850 millions de personnes dans le monde grâce à la nourriture et à l'emploi.

De plus, ils protègent les côtes contre :

  • Les vagues.
  • Les tempêtes.
  • L'érosion.
  • Les inondations

En effet, grâce à leur formation massive comprise entre la surface et la profondeur, les récifs coralliens forment une barrière absorbante  très efficace contre les éléments venant du large. Les coraux absorbent l’énergie des vagues et aident à la réduction de l’érosion des bords côtiers. Ils réduisent les dommages en cas de tempêtes, ouragans et autres cyclones, mais aussi l’énergie des tsunamis.

Concernant l'économie, grâce aux revenus directement issus de la pêche dans leurs eaux, les récifs coralliens fournissent des ressources estimées à plusieurs milliards de dollars chaque année.  Des millions de personnes dans le monde dépendent des récifs pour leur alimentation, leur protection et leur emploi. 

D'après une estimation datant de 2003, le bénéfice mondial annuel des récifs coralliens  était de 29 ,8 milliards de dollars. Le tourisme et les activités de loisir représentaient 9,6 milliards, la protection du littoral 9 milliards, la pêche représentait 5,7 milliards et la biodiversité 5,5 milliards de dollars. 

 Enfin, les récifs apportent une grande valeur au monde au niveau du tourisme : plus de 100 pays bénéficient du tourisme lié aux récifs.

Les coraux menacés

coraux

Il y a malheureusement un "mais" à cette superbe histoire. Chaque récif corallien est extrêmement menacé par :

  • Le changement climatique.
  • La surpêche.
  • Leur exploitation.
  • La pollution.

Tout d'abord, comme nous l'avons vu plus haut, une température et une luminosité optimales de l'eau sont nécessaires aux coraux pour leur vie. 

Si la température s'élève ou si la luminosité s'intensifie pendant une période trop longue, les coraux blanchissentLe blanchissement est un phénomène de dépérissement se traduisant par une décoloration de l'animal. 

 Suite à la hausse de température, si l'eau refroidit dans un délai suffisamment court, les coraux se rétablissent et reprennent leur couleur. Si cette baisse de température revient trop tardivement, les coraux meurent.

 

Les coraux durs ne sont pas les seuls à blanchir, de nombreux autres organismes tels que les anémones, les coraux mous ou alcyonaires peuvent perdre leurs symbiotes. 

 

Ensuite, la surpêche est un second facteur à prendre en compte concernant la menace qui pèse sur les coraux et pourrait même être plus dangereux que le réchauffement climatique. Selon une étude publiée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les récifs coralliens pourraient être amenés à disparaître d’ici 20 ans si aucune limitation n’est envisagée jusque-là. 


Il est important de comprendre ceci : chaque récif corallien forme un écosystème.

Un écosystème représente une communauté d'organismes vivants (plantes, animaux..) qui interagissent entre eux et avec le milieu ( climat, eau..) dans lequel ils vivent. Les composants de l'écosystème développent un important réseau de dépendances qui permettent le maintien et le développement de la vie. La survie des coraux dépend donc de celles d'autres membres de l'écosystème.

Or, les poissons-perroquets se nourrissent principalement des algues qui envahissent les coraux ( récifs coralliens des caraïbes) et donc est une espèce fondamentale au développement de ceux-là. Les oursins sont aussi concernés : en 1983, ils ont subi une extinction massive.

Selon la même étude, seul un sixième des récifs coralliens résisterait à cet endroit.

 

Pour finir,  la pollution est aussi un phénomène qui inquiète la tranquillité des récifs coralliens. Ceci est surtout dû aux :

  •  Déchets des particuliers.
  • Déchets de l'industrie.
  • Eaux usées.
  •  Produits phytosanitaires.
  • Marées noires.

Mais cette pollution qui touche le corail est surtout due au plastique traînant dans les océans. Environ 270 000 tonnes de plastiques flottent à la surface des océans . Ces plastiques touchent : tortues, oiseaux ou mammifères marins qui meurent souvent après avoir ingéré des résidus de plastique provenant des sacs que nous rejetons dans la nature. Chaque année, les plastiques tuent ainsi 1,5 millions d’animaux.

Concernant les coraux, voici ce qu'il faut comprendre : l’analyse des micro plastiques présents dans les océans a montré qu’ils pouvaient véhiculer des bactéries et certains pathogènes responsables des maladies et faiblesses des coraux.

Les débris plastiques favorisent le développement des maladies. Ainsi, le risque de maladie peut être jusqu’à 22 fois plus grand sur un récif pollué par le plastique que sur un récif préservé. Ils ont un effet instantané sur la propagation des maladies en provoquant des lésions physiques sur les tissus coralliens, ils véhiculent des pathogènes dans les récifs et augmentent donc les risques d'infection. 

On compte quatre grandes maladies coralliennes :

  • Le syndrome de la bande blanche.
  • Le syndrome de la bande noire.
  • Le blanchissement.
  • La maladie de la bande d’érosion squelettique.

Mais le pire est à venir, ce qui est le plus inquiétant est le fait que selon une autre étude, les coraux se "nourriraient" volontairement de plastique car ils sont attirés par le goût, ce phénomène surprenant est dû aux additifs chimiques présents dans les plastiques.

 

Des solutions pour ramener la paix dans chaque récif corallien

coraux

Oui, les coraux sont massivement en danger, mais des solutions innovatrices et encourageantes donnent l'espoir d'une nette amélioration de la situation dans les temps qui viennent.

Des chercheurs américains ont réussi à développer une technique qui permet de reproduire en laboratoire une espèce de corail présente dans l'Atlantique. C'est le lundi 26 août 2019 que des biologistes ont annoncés la nouvelle, il pourrit s'agir d'une avancée monumentale dans le combat pour la préservation du corail. 

 

"C’est la première fois que nous avons fait pondre du corail atlantique en laboratoire et que nous avions depuis un an sous serres. "

Amber Whittle, responsable de la conservation à l’aquarium de Floride.

 

Aussi, des organisations importantes comme le WWF s'engagent pour la protection des coraux. Notamment avec :

  • La création de nouveaux airs marins.
  • Le combat contre les méthodes de pêche illégale ( filets de chalut, pêche de fond avec de la dynamite ou du cyanure...).

Deuxième événement encourageant : la reproduction de la Grande Barrière de corail en Australie.

La reproduction des coraux de la Grande Barrière pourrait être l'une des périodes les plus prolifiques des dernières années, affirment des biologistes marins. Un signe encourageant pour l'écosystème corallien  actuellement chamboulé par le réchauffement climatique .

Chaque année, a une période précise, la Grande Barrière de corail explose avec des pontes massives d'oeufs et de spermatozoïdes. De quoi nous redonner le sourire ! 

 Nous espérons  que l'article a été agréable et enrichissant ! 
Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le partager sur les réseaux sociaux et de nous laisser un commentaire ci-dessous  !

 

 

 

 


2 commentaires


  • TvKuXxdrYpE

    kGPrCNHTcXzhJwYI


  • YTDoZXeqBGCv

    DXROJPefKgHNYa


Laissez un commentaire